Navigation

Actions sur le document

Deux tombes gallo-romaines à Ghislenghien

Deux tombes gallo-romaines ont été découvertes à Ghislenghien, lors des fouilles préventives menées dans le cadre des extensions de la zone d’activités économiques. Il s’agit de deux sépultures à crémation datées entre 10 av. J.-C. et 20 apr. J.-C. Les deux chambres sépulcrales ont été creusées et ensuite coffrées. Outre les restes des bûchers funéraires, les tombes contiennent un riche mobilier. On compte entre autres du matériel céramique tel que amphores, cruches, plats et bols; du mobilier métallique: chenets et table d'offrande en fer et de la vaisselle en bronze (chaudrons, passoires et cruches).

Ce sont des tombes de l’aristocratie indigène en voie de romanisation. Il s’agit probablement d’un petit cimetière rural associé à la ferme gallo-romaine mise au jour en 1993 sous la villa romaine de Meslin-l’Évêque.

C’est une découverte exceptionnelle pour la Wallonie et pour la Belgique. Des ensembles funéraires comparables existent dans le nord de la France et au Grand-Duché de Luxembourg.

Les fouilles sont réalisées par l’asbl Recherches et Prospections Archéologiques et le Service de l’archéologie du Service public de Wallonie. Elles se déroulent en étroite collaboration avec l’intercommunale IDETA, propriétaire des terrains, qui a mis à disposition les pelles mécaniques pour ce chantier.

Voir le reportage de la télévision régionale Notélé.

Archéologues : Isabelle Deramaix (SPW-0475/75.53.80) et Véronique Danese (RPA-0496/71.17.96).